Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Facebook : l'ami d'un de vos amis a un ami qui a un ami en Sibérie

Une étude publiée par Facebook et une université milanaise montre que la théorie des six degrés de séparation prend un coup de vieux avec les réseaux sociaux.
C’est une étude particulièrement intéressante que vient de présenter Facebook, en partenariat avec l’université de Milan. Elle montre que, à l’heure des réseaux sociaux, la fameuse théorie des « six degrés de séparation » – selon laquelle une personne peut être reliée à n’importe quelle autre dans le monde par le biais de six relations seulement – nécessite peut-être une mise à jour.

Ainsi, d’après le résultat des recherches publiées le 22 novembre dernier, « si 99,6 % des paires d’utilisateurs de Facebook sont connectées par cinq degrés de séparation [le nombre d’individus entre eux deux, NDLR], 92 % des paires sont connectées par quatre degrés de séparation seulement. […] De ce fait, même si l’on considère l’utilisateur de Facebook le plus éloigné dans la toundra sibérienne ou dans la forêt péruvienne, un ami de votre ami connaît probablement un ami de son ami ». Les données publiées montrent par ailleurs qu’à mesure que le site grandit les distances entre les individus diminuent.

L’étude contient d’autres enseignements. Elle montre ainsi que, malgré tout, 84 % des connexions entre amis Facebook s’effectuent dans un même pays et que les membres ont plutôt des amis du même âge qu’eux.

Autre chiffre utile précisé par Facebook : le nombre d’amis par personne. On apprend (voir le graphique) que seuls 10 % des utilisateurs ont moins de 10 amis, et que 50 % en ont un peu plus de 100. (Source 01 net)