Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Licenciée pour avoir surfé sur Facebook durant son congé maladie

L'employeur n'aurait pas apprécié de voir sa salariée, censée être alitée dans le noir, se connecter à son compte Facebook.
Avec la multiplication des réseaux sociaux, blogs et autres Twitter, la frontière entre vie privée et vie professionnelle est chaque jour de plus en plus ténue. Et le nombre de cas où les publications personnelles sur la Toile ont un impact direct sur le travail ne cessent de se multiplier.
Par exemple, le cas des employés de Michelin qui avaient critiqué vertement leur employeur sur un réseau social, et qui, pour cette raison, ont été licenciés. Ou encore, cette presque embauchée de Cisco, qui avait twitté un peu trop vite ses doutes quant à son futur job chez l'équipementier, et qui du coup, n'a pas été recrutée.
Et voici qu'en Suisse, une utilisatrice de Facebook a été licenciée par son employeur pour avoir utilisé Facebook durant son congé maladie. Selon l'édition helvétique du quotidien 20minutes, citant l'employeur, la salariée était en arrêt maladie pour cause de migraine, l'obligeant à rester dans le noir et l'empêchant de travailler sur écran.
L'employeur n'a donc pas apprécié de la voir se connecter sur son compte Facebook, et s'est appuyé sur ce surf pour licencier la salariée (confiance rompue).

Si l'attitude de l'employeur - espionnait-il la salariée à l'aide d'un faux profil Facebook ? - peut être contestable, la mésaventure de cette jeune femme prouve encore une fois l'importance de contrôler son image et ses publications sur le Net. (Source 01 net).

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€