Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Open data : la France rivalise avec les Etats-Unis et dépasse l'Angleterre

Après dix mois de chantier, la mission Etalab ouvre son site data.gouv.fr. Avec 350 000 jeux de données référencés, le portail fait aussi bien que son homologue américain, data.gov.

Après les Etats-Unis et l’Angleterre, pour citer les pays plus connus, la France dispose désormais de son portail open data : data.gouv.fr. Le site, conçu et réalisé par la mission Etalab sous l’autorité du Premier ministre, référence ainsi près de 350 000 jeux de données issus de l’Administration centrale. Laquelle a été invitée en mai dernier, par un décret interministériel, à procéder à la libération de toutes ses données produites dans le cadre d’un service public. La masse d’informations libérée équivaut quasiment à celle du portail open data américain (390 000 jeux de données) et dépasse largement la plate-forme britannique (seulement 7 000).

90 producteurs alimentent aujourd'hui data.gouv.fr :

- Les ministères : finance, santé, environnement, etc.
- Les établissements publics : SNCF, RFF, IGN, etc. aussi bien pour les données de fonctionnement mais également cartographiques.
- Les collectivités locales : elles ne sont pas concernées par le décret, mais certaines, toutes proches de la majorité présidentielle, ont franchi le pas. Citons Coulommiers, Longjumeau, le conseil général de Loir-et-Cher, etc.

Transparence et développement économique : Pour rappel, l’open data vise d’une part à la transparence politique. Etalab insiste, par exemple, sur la mise à disposition des données budgétaires de l’Etat qui, pour la première fois, seront agrégées dans un même fichier. Jusqu'ici, elles n'étaient accessibles qu'à travers différents rapports des lois de finance.

L’autre vocation de cette démarche concerne le développement économique, via notamment la fourniture de nouveaux services liés à la cartographie, aux transports, au tourisme, etc. C’est au nom de ce développement que la réutilisation des données de data.gouv.fr sera gratuite, sauf exception lorsqu’elles auront fait l’objet d’un investissement particulier.

« La créativité des développeurs et des entrepreneurs ne saurait se heurter à des cloisons artificielles, qui ont trop souvent constitué des freins au développement de l’innovation », explique Séverin Naudet, responsable de cette mission interministérielle.

La gratuité pour favoriser la réutilisation à des fins commerciales : Il y a quelques semaines, Etalab publiait d’ailleurs une licence pour encadrer cette gratuité : inspirée du modèle Creative Commons, elle autorise la reproduction, la redistribution et plus généralement l’exploitation des données, même à des fins commerciales.

Une condition cependant : que la paternité de l’information soit citée. Globalement, toutes les initiatives déjà menées en France à l’échelle locale (Rennes, Nantes, Bordeaux, Paris ou le conseil général de Saône-et-Loire) sont alignées sur le même principe de gratuité, même si ce dernier est incarné par différents types de licence.

Des formats compréhensibles à défaut d’être totalement ouverts : Autre impératif, le format : « Toutes les données sur data.gouv.fr seront accessibles dans des formats ouverts (CSV ou tableur Excel) comme cela est imposé aux administrations. L'objectif est de permettre la réutilisation libre et facile des données, en permettant à une majorité d'utilisateurs d'y accéder », explique Séverin Naudet.

Enfin, outre la gratuité et le format des données, au sujet desquels le gros des débats est derrière nous, Etalab devra, ces prochains mois et années, recueillir l’adhésion des établissements à caractère public, dont certains restent frileux à l’idée de libérer leurs informations. Plus généralement, il faudra convaincre les collectivités qui n’entrent pas dans le cadre du décret et d’Etalab, à se plonger dans des projets open data dont le modèle économique reste encore à trouver. (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€