Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Stockage et infrastructures IT, quelles tendances pour 2012 ? (Selon Hitachi Data Systems)

En 2012, la consolidation cédera la place à la convergence : Au cours de ces dernières années, l’évolution des environnements informatiques s’est articulée autour d’une double consolidation : celle des serveurs grâce aux hyperviseurs et celle du stockage SAN via une réduction des coûts. Les niveaux les plus simples ont pour la plupart été consolidés et, en vue de réaliser des économies de coûts supplémentaires, l’accent sera dorénavant mis sur la convergence des serveurs, du stockage, des réseaux et des applications.

Des interfaces de programmation d’applications (API), qui allègent la charge de travail pour le stockage augmente l’efficacité des serveurs et de la mémoire. Des logiciels d’orchestration permettront de faire converger la gestion, l’automatisation, l’approvisionnement et le reporting dans les infrastructures de réseau, de stockage et de serveurs locales, distantes et basées dans le Cloud. Des architectures de référence pour des applications comme les bases de données Exchange et Oracle, qui sont préconfigurées et pré-certifiées, raccourciront le temps et l’effort dédiés à la mise en place d’applications.

Alors que la consolidation consistait principalement à réduire les coûts d’acquisition, la convergence est plus axée sur la réduction des coûts opérationnels. Elle permet de réduire les coûts d’approvisionnement, de migration, d’équilibrage de charge, ainsi que la gestion globale de l’infrastructure, tout en assurant des délais d’implémentation plus courts et une délivrance plus rapide des applications.

La convergence entre les silos d’infrastructure a également une incidence sur le mode de gestion des environnements informatiques. De nombreux départements informatiques sont organisés en silos, avec des administrateurs distincts pour les serveurs, le stockage, les réseaux, les bases de données et les hyperviseurs. Une organisation horizontale contribuera davantage à une convergence réussie. Les ressources requises par un disque virtuel ne devraient pas opposer les administrateurs VMware aux administrateurs de stockage.

Les technologies permettant de soutenir la convergence et de réduire les coûts sont aujourd’hui disponibles. Comme pour toute technologie, savoir reconnaître les avantages de la convergence dépendra des individus, des processus et du leadership en gestion.

En 2012, une plus grande transparence de la gestion end-to-end : En vue de faciliter la convergence des applications et des infrastructures, il nous faudra faire preuve d’une plus grande transparence réciproque en 2012 par le biais d’interfaces ouvertes comme les API, les interfaces client-fournisseurs et les plugins.
Jusqu’il y a peu, les serveurs et les applications devaient être gérés séparément du stockage. Le LUN était visible du serveur qui n’était cependant pas en mesure de gérer l’espace de stockage correspondant. Inversement, le stockage pouvait voir le LUN, mais n’était pas en mesure de lire le système de fichiers associé.

Bien qu’un système de stockage puisse au départ assurer l’allocation granulaire d’un LUN, si le système de fichiers supprime des fichiers à mesure qu’il se développe, le système de stockage n’en sera pas informé et ne sera pas en mesure de récupérer la capacité qui a été libérée par les fichiers supprimés. Récemment, Symantec et VMware ont commencé à fournir cette information au stockage grâce à une commande Write same ou Unmap, de sorte qu’un système de stockage correctement activé puisse récupérer la capacité liée aux fichiers supprimés pour l’utiliser pour d’autres demandes d’allocation.

HDS fournit le logiciel Hitachi Command Director qui permet aux applications de connaître le niveau de service, l’utilisation et la santé de l’infrastructure de stockage derrière le stockage virtuel qu’elles utilisent.

Les systèmes de stockage Hitachi prennent en charge VMware vCenter, ainsi que les API VMware Aware Storage, ce qui permet à un administrateur VMware de gérer le stockage de n’importe quel fournisseur supportant VASA. Les systèmes de stockage Hitachi prennent également en charge les fournisseurs SMI-S standard pour une utilisation par des clients de gestion tiers.

L’industrie commence à réaliser qu’il est préférable de partager et de « jouer collectif » si l’on veut répondre aux défis liés à l’explosion d’applications et à la croissance de données.

En 2012, les systèmes de stockage devront se transformer en ordinateurs de stockage dans la mesure où davantage de fonctions leur sont assignées. Les anciennes architectures de stockage dotées de contrôleurs à caractère général qui assurent toutes ces nouvelles fonctions - avec la charge de travail E/S standard -  ne répondront pas aux besoins nécessaires en termes d’extensibilité. Les nouvelles architectures de stockage munies de pools de processeurs séparés seront nécessaires pour gérer ces fonctions supplémentaires.

Au départ, les systèmes de stockage ont été conçus pour traiter des commandes de lecture et d’écriture en vue de stocker et de récupérer des données à partir d’adresses de bloc ad hoc sur des partitions de disque, qui étaient identifiés par un numéro d’unité logique (LUN) associé à un contrôleur et à une ID cible. Après l’introduction de la protection RAID, les systèmes de stockage ont également eu à réaliser des calculs de parité RAID lors de l’écriture des données ainsi que des reconstructions RAID en cas d’échec d’un disque dans un groupe RAID. L’étape suivante a consisté à ajouter la continuité des activités, ce qui a nécessité des systèmes de stockage visant à soutenir les copies du système, ainsi que la réplication synchrone et asynchrone. Toutes ces fonctions ont été ajoutées à la charge de travail des processeurs qui, à l’origine, étaient uniquement conçus pour prendre en charge la lecture et l’écriture des données dans le système de stockage.

Aujourd’hui, les systèmes de stockage doivent faire beaucoup plus. Le Thin Provisioning  (allocation granulaire) est devenu un standard pour une meilleure utilisation des capacités de stockage, associée à une hiérarchisation dynamique.

Pour ce faire, l’espace de stockage doit être décomposé et géré en petits unités (chunk/chunklet) ou bien en pages. Les processeurs de stockage doivent faire un travail beaucoup plus important pour traiter les métadonnées associées à ces petits incréments de stockage. En outre, la taille des systèmes de stockage a augmenté jusqu’à atteindre le niveau du pétaoctet, alors que leur taille n’était que de quelques mégaoctets quand ces types de processeurs de stockage ont été conçus au départ.

De plus, les hyperviseurs acheminent plus de travail vers le système de stockage avec des API pour le formatage, la copie, le déplacement et le thin provisioning de disques virtuels.

Alors que certaines de ces tâches supplémentaires peuvent être traitées par des processeurs multi-core plus rapides, il est temps de repenser les systèmes de stockage afin de traiter plus efficacement ces différents types de charges de travail.

Au cours de cette année, plusieurs fournisseurs ont tenté de résoudre ce problème de différentes manières : Hitachi a introduit VSP avec une nouvelle amélioration de leur architecture de commutation interne qui a été développée pour optimiser la consolidation dans les configurations SAN. L’amélioration a consisté à compléter la configuration de commutation interne par un pool séparé de processeurs globaux (VSP), de manière à ce que les processeurs frontaux et dorsaux puissent se concentrer sur les E/O pendant que VSP traite les fonctions générales - comme le thin provisioning, la hiérarchisation, la réplication, etc. De cette façon, VSP peut prendre en charge des fonctions supplémentaires sans nuire au débit et aux performances E/S de base.

L’acceptation de VSP depuis son annonce le 27 Septembre 2010 a prouvé la nécessité de ce type d’informatique de stockage. Nous prévoyons que la demande pour ce type d’architecture se poursuivra en 2012 et que d’autres fournisseurs suivront avec leurs versions d’ordinateurs de stockage. (Source Info DSI)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€