Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

L'année 2012 selon Brocade : BYOD, Big Data et montée en puissance du cloud computing

L'année 2011 a été marquée par des innovations informatiques importantes et des avancées majeures pour le grand public comme pour les entreprises. 2011 a notamment été l'année du cloud computing, mais que nous réserve l’année à venir ?

Brocade propose les six grandes tendances technologiques à suivre en 2012.
La tendance « Bring Your Own Device » (BYOD) change la donne de l’équipement informatique : Le PC de l'entreprise est de plus en plus dépassé. En effet, un nombre croissant d'entreprises autorise, voire encourage, les employés à apporter leur propre matériel sur leur lieu de travail pour accéder aux applications de la société.

En conséquence, les applications seront disponibles partout et à tout moment, ce qui contribuera à réduire les coûts d’équipement des entreprises. Le phénomène des smartphones/tablettes renforcera cette tendance et favorisera l'adoption des VDI (Virtual Desktop Infrastructure), des réseaux sans fil et des solutions de sécurité pour terminaux dans l'environnement professionnel.

Toutefois, cela posera de nombreux problèmes aux départements informatiques, soucieux de réduire les risques. Ce sont des perspectives difficiles qui s'annoncent ainsi pour les constructeurs de PC de bureau et d'ordinateurs portables. L'année prochaine, cette tendance sera à l’origine d’au moins un incident majeur en matière de sécurité et cela incitera les entreprises à mettre en place des mesures de sécurité adéquates avant de permettre à n'importe qui d'accéder à leur réseau.

Les réseaux locaux intelligents : Avec la tendance BYOD, l'utilisation des smartphones/tablettes par le grand public et le marché des communications unifiées qui devrait tripler à l'horizon 2015,les réseaux d'entreprise devront donc améliorer leurs performances pour répondre à la demande. 2012 sera l'année où les réseaux d'entreprise deviendront intelligents. Les environnements existants ne seront pas en mesure de faire face aux fortes pressions auxquelles ils seront confrontés. Les applications hautes performances (telles que le streaming vidéo, la TV sur IP, la transmission d'images en temps réel et la formation en ligne) seront pénalisées. Il en résultera une dégradation de la productivité, du chiffre d'affaires et de l'image de marque des entreprises.

D'ici l'été 2012, les sociétés devraient assister à l'introduction de fonctionnalités innovantes dans les solutions de réseaux d'entreprise, à un prix plus abordable. Pour la première fois, ce niveau d'innovation apportera aux entreprises la simplicité et les performances requises pour répondre aux besoins d'aujourd'hui et transformera la façon dont les réseaux d’entreprise sont conçus.

Augmentation du « chiffre d'affaires lié aux services de cloud computing » : En 2011, les entreprises ont doucement adopté le cloud computing. Cette adoption pragmatique se poursuivra en 2012, mais les entreprises assisteront également à l'apparition d'une nouvelle source de revenus avec l'adoption des services de provisionnement du Cloud par les entreprises opérant en dehors du secteur des technologies. Dans le contexte économique actuel, les entreprises s'efforcent de tirer le meilleur parti de chacune de leurs ressources.

Elles seront de plus en plus nombreuses à utiliser leur environnement de data center comme source de revenus supplémentaires, en offrant des services de cloud computing. Les entreprises qui souhaitent profiter de ce marché naissant devront disposer d’une architecture de data center appropriée (topologie de réseau de type Fabric hautement virtualisé, offrant la fiabilité et les performances requises pour respecter les niveaux de service (SLA) pour répondre aux besoins des clients. On peut s’attendre à voir quelques affaires retentissantes qui pourront être à déplorer du fait de fournisseurs indélicats.

Banalisation de l’informatique : La banalisation de l'informatique va se poursuivre en 2012. La maturité de la virtualisation des serveurs diminue l'importance que représente le matériel. Du fait de l'augmentation exponentielle du coût de l'immobilier et de l'énergie, et de la nécessité de réduire les dépenses d'investissement, les stratégies de virtualisation s’immisceront dans toutes les entreprises et les dirigeants seront plus prolixe quant à savoir si, oui ou non, leur entreprise a un plan dans ce domaine.

Les postes clients classiques, propriété de l'entreprise, seront un modèle dépassé. Les entreprises se tourneront vers les environnements virtualisés, voire hébergés, pour réduire le prix de revient total par l'acquisition de matériel moins coûteux. Les sociétés qui l'auront compris en profiteront, mais elles devront s'assurer que le réseau sur lequel repose tout leur environnement virtuel répond à leurs besoins. Les autres seront confrontées à de gros problèmes.

Montée en flèche du Big Data : 2011 a été l’année du Big Data et ce courant sera toujours aussi fort en 2012. Ces cinq dernières années ont été marquées par les nombreux nouveaux moyens de produire, consommer et stocker les données. En 2011, l'utilisateur moyen de smartphone aura consommé 15 Mo de données par jour, et ce volume passera à 1 Go à l'horizon 2020. En tant que consommateurs, il en résulte une extrême exigence vis-à-vis des ressources réseau et de stockage.

Pour rester compétitives, les entreprises devront donc chercher des solutions innovantes leur permettant d'améliorer la stabilité et les performances du réseau tout en réduisant les coûts. Celles qui ignorent cette tendance seront confrontées à un problème majeur et il y a fort à parier qu’il y aura quelques exemples significatifs.

Enfin... l'année des architectures de type Fabric : Les architectures de type Fabric pour data center, allant de l'environnement de stockage au réseau Ethernet, seront la grande tendance de l'année 2012. Toutes les prévisions précédentes reposent sur cette hypothèse. Fortes du succès des premières entreprises à avoir tiré parti de réseaux plats, fiables et très performants, offrant une administration simplifiée et une plus grande agilité, les architectures de type fabric vont devenir un standard.

Cette tendance entraînera un changement fondamental de la conception des data centers et confirmera bon nombre des prévisions ci-dessus. Après tout, le réseau est au cœur de l'entreprise moderne. Sans lui, des opérations simples telles que l'envoi d'un e-mail ou l'accès à un document, que nous considérons tous comme allant de soi, seraient impossibles. Les fabrics vont révolutionner la conception des réseaux et l'environnement réseau... définitivement.  (Source Info DSI)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€