Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Scott Thompson (ex-Paypal) nommé nouveau DG de Yahoo

Il devra trancher plusieurs questions, dont la revente de la société et sa pertinence dans la production de contenus.

Le portail internet attendait son nouveau patron depuis l’éviction de Carol Bartz par un simple coup de fil en septembre. Après des mois de spéculations, le choix s’est finalement arrêté sur Scott Thompson, ex-PDG de Paypal. L’homme est un véritable geek, avec un excellent pedigree vu la croissance de Paypal sous sa gouverne. Mais ramener Yahoo à la croissance est un challenge autrement plus difficile, vu l’échec répété de ses prédécesseurs.

Aux dernières nouvelles Yahoo est à vendre. Mais les candidats ne se bousculent pas. Un fond d’investissement est prêt à le dépecer. Et des groupes asiatiques lorgnent sur ses filiales. Personne ne voit comment la société pourrait rebondir.

A la fin des années 1990 pourtant, l’approche portail de Yahoo, AOL, MSN ou Vivendi apparaissait comme un modèle en or : devenir des producteurs de contenus, seuls ou en multipliant les rachats, pour proposer un ensemble multiservices dans un seul et même endroit. A l’époque, tout le monde s’est précipité vers ce modèle. AltaVista a fini par s’y bruler les ailes en délaissant son moteur de recherche pour une approche portail. Mais c’est la lente et douloureuse chute de Yahoo, le champion de la catégorie, qui marquera le plus les esprits.

Redonner de la pertinence à Yahoo : Comme Altavista, il se désintéresse du moteur de recherche pour s’appuyer, dès l’an 2000, sur celui de Google. Le portail multiplie les services à coup de rachats et de partenariats : musique, vidéo, photos, emploi, sport, jeux, blogs et pages perso, tout y passe. Enfin il se fait le pionnier du portail personnalisé (My Yahoo) avec toujours la même idée, tout rassembler en un seul et même endroit.

Seulement voilà. Sur internet, la créativité est telle que ses contenus au du mal à rivaliser avec ceux des ultra spécialistes. Et ce sont finalement les intermédiaires, ceux qui ne produisent rien mais qui permettent d’accéder simplement à du contenu original, qui tireront les marrons du feu, Google en tête.

C’est dans ce nouveau monde que Scott Thompson devra redonner de la pertinence à Yahoo, le pionnier. (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€