Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Résultats historiques pour Apple : 128 % d'iPhone vendus en plus

Apple a publié ses résultats financiers du premier trimestre fiscal 2012. Des chiffres historiques portés par des ventes d'iPhone en forte croissance et un iPad de plus en plus populaire...

De trimestre en trimestre, les résultats financiers d'Apple établissent de nouveaux records. Le premier trimestre fiscal 2012, terminé le 31 décembre dernier, ne fait pas exception à la règle. Avec un profit net de 13,06 milliards de dollars, pour 46,33 milliards de dollars de chiffre d'affaires, Apple joue dans la cour des très grands puisque seul Exxon a posté, dans l'histoire des entreprises américaines, un trimestre plus profitable.

L'année dernière, à la même période, Apple annonçait un chiffre d'affaires de 26,74 milliards pour 6 milliards de dollars de revenu net.

Un moteur de croissance, l'iPhone : Sans surprise, l'iPhone est le moteur de croissance des revenus d'Apple. « C'est l'iPhone qui s'est le plus vendu », commentait-on au sein de l'entreprise. Ecoulé à plus de 37 millions d'exemplaires au cours du trimestre, le smartphone a vu ses ventes augmenter de 128 % par rapport au même trimestre, l'année dernière.

Un très bon résultat qu'Apple mettait en perspective lors de sa conférence téléphonique, indiquant que les ventes à l'avenir connaîtraient certainement une forte croissance. D'une part, parce que les quelques soucis d'approvisionnement en composants étaient régulés, d'autre part, parce que l'iPhone 4S vient d'être lancé en Chine (continentale), où il connaît un engouement croissant.

L'autre périphérique star sous iOS, c'est l'iPad, qui s'est vendu à 15,43 millions d'exemplaires en trois mois, soit une hausse de 110 % par rapport à l'année dernière même période. Interrogé lors de la séance de questions qui clôturait la conférence, Apple a précisé ne pas avoir ressenti le poids de la concurrence, surtout celle des tablettes à moindre prix, dans la courbe (croissante) de ses ventes.

« J'ai regardé les chiffres, plus particulièrement aux Etats-Unis, chaque semaine après le lancement du Kindle Fire d'Amazon, et d'après moi, cela n'a pas eu d'effet probant sur les ventes d'iPad », disait clairement Tim Cook.

Les Mac en hausse, les iPod en baisse : Si le succès de l'iPad pourrait valider définitive la théorie du passage dans l'ère post-PC, les bons chiffres de ventes du Mac ont tendance à pondérer un peu le jusqu'au-boutisme de ceux qui pensent que les ordinateurs sont d'ores et déjà morts. Les Mac, portables et de stations de travail, se sont écoulés à hauteur de 5,2 millions d'exemplaires, soit une croissance de 26 % par rapport au même trimestre, en 2010.

En revanche, l'iPhone (et les smartphones en général) fait beaucoup de mal aux iPod. Un secteur en recul de 21 %. De 19,44 millions d'unités vendues au premier trimestre fiscal 2011 (se terminant donc en décembre 2010), on est passé à 15,4 millions d'unités pour le premier trimestre fiscal 2012, clos le 31 décembre dernier.

Apple rappelle toutefois qu'aux Etats-Unis, les baladeurs à la pomme représentent toujours plus de 70 % de parts de marché. Comme on peut s'en douter, c'est l'iPod touch qui tient la tête des ventes, au point qu'il en représente plus de la moitié.

Trésor de guerre : Mais le chiffre le plus sidérant est sans doute celui de l'énorme trésor de guerre accumulé par la firme de Cupertino. Au 31 décembre, Apple disposait de 97,6 milliards de dollars en cash, soit 16 milliards de plus qu'à la fin du trimestre précédent.

Au départ de Steve Jobs et après sa mort, certains actionnaires avaient laissé entendre leur mécontentement, espérant que cette fin de règne impliquerait le versement de dividendes.

Lors de la conférence téléphonique, la direction s'est montrée très prudente. « Nous étudions activement l'utilisation de cette somme. » Mais Tim Cook, en gestionnaire sérieux, voire sévère, concluait le point par un très clair : « Nous continuerons à faire très attention à l'argent. Nous n'avons pas de trou dans nos poches. » Avec une telle somme, il faudrait un sacré trou... et une sacrée poche. (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€