Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Thierry Breton (Atos): «du zéro e-mail au zéro PC»

Thierry Breton a officialisé le rachat à 100 % de Bluekiwi. Le PDG d’Atos a aussi dressé un bilan à mi-étape de sa stratégie d’éradication des courriels internes d’ici à fin 2013.

Lors de l’IT for Business Forum, l’intervention musclée de Thierry Breton a réchauffé l’assistance. Le PDG d’Atos a tout d’abord officialisé le rachat à 100 % de Bluekiwi, tout en indiquant avoir noué un partenariat avec Jive, autre acteur des réseaux sociaux d’entreprise.

Ces briques technologiques serviront à tenir l’objectif que la SSII s’est fixé, à savoir d’éradiquer en trois ans tout courriel interne. A mi-parcours de cette chasse aux courriels, Thierry Breton se dit confiant : « 50 consultants de moins de 30 ans travaillent à temps plein dans le monde sur le projet, et des milliers de salariés testent déjà le futur réseau social interne. » Dont lui-même.

Selon les indications de l’ancien ministre de l’Economie, les salariés disposeront d’un RSE préprogrammé, grâce auquel ils suivront intuitivement ce qui se dit et se fait au sein de leurs communautés. A côté, des « murs » permettront de travailler en mode collaboratif sur un projet, un contrat.

Pour autant, le courriel externe, et sa valeur juridique, survivra : « C’est un excellent outil pour engager notre responsabilité auprès de nos clients, nos partenaires. » De même, Thierry Breton continuera à envoyer des courriels quand il s’adressera officiellement aux salariés du groupe.

L'hébergement sur le cloud privé d’Atos du futur environnement, composé uniquement de solutions Saas (Software as a Service), permettra de contrôler l’intégralité du patrimoine informationnel de la SSII. En revanche, les solutions tierces seront bannies, comme Yammer qui avait été choisi par une communauté. De même, l’accès à Facebook sera interdit au sein du RSE.

L’identification à l’environnement informationnel se fera par un token biométrique qui générera un code d’accès. Thierry Breton a laissé entendre que ce portail personnalisé sera ensuite commercialisé.

Du BYOD et de la virtualisation : Prochaine étape : le zéro PC. Thierry Breton a annoncé son intention de passer au BYOD, le « Bring Your Own Device ». Les salariés auront toute latitude pour acquérir leur propre terminal par le biais d’une participation de 1 000 euros.

Côté virtualisation du poste du travail, Atos pourra s’appuyer sur Canopy, la coentreprise créée avec EMC et WMware. Cette stratégie du zéro e-mail au zéro PC s’inscrit pour le PDG dans le cadre démarche managériale relevant du programme de bien être au travail « Well Being At Work ».

Interrogé sur Andromède, le cloud d’Etat pour lequel son partenaire Orange serait sélectionné aux côtés de Thales, Thierry Breton dit ne vouloir rien demander à l’Etat : « Si Orange nous appelle, on sera là, mais pas question de tendre la sébile. On ne verra jamais Atos se mettre à genoux pour demander de l’argent de l’Etat. » C’est dit.  (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€