Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Pour Forbes, Steve Ballmer est le numéro 1 des PDG à licencier

Un article, paru sur le site Web de Forbes, dresse la liste de cinq PDG d'entreprises américaines qui mériteraient d'être licenciés. Steve Ballmer s'y classe premier.

« Oops ! Cinq PDG qui devraient déjà avoir été virés ».

C’est le titre d’une chronique publiée sur le site du journal américain Forbes. Parmi ces cinq PDG, celui de Walmart ou encore de Cisco, qui n’a pas su anticiper et suivre l’évolution du marché vers plus de cloud et de mobile. Mais le plus remarquable des « nominés » est bien le premier du classement.

Il s’agit de Steve Ballmer, successeur de Bill Gates à la tête de Microsoft depuis 2000. Douze années au cours desquelles Microsoft a été malmené, menacé et a considérablement perdu de son mordant.

L’article dresse ainsi un tableau très noir de l’ère Ballmer :

« Non seulement il a, sans concertation, éloigné Microsoft de certains des marchés high-tech les plus lucratifs et à la croissance la plus rapide (musique mobile, smartphones et tablettes) mais il a, ce faisant, sacrifié la croissance et les profits, non seulement de sa société mais également d’un écosystème d’entreprises, comme Dell, Hewlett Packard et même Nokia ».

Et l’article de prendre l’exemple « douloureux » de la courbe de valeur de l’action Microsoft. Elle était à environ 60 $ en 2000 au moment de sa prise de pouvoir. Elle a chuté à 20 $ en 2002 et n’a que très rarement atteint de nouveau les 30 $.

Même s’il arrive encore assez souvent que l’action Microsoft se retrouve en tête du Dow Jones, comme cela a été le cas lors de la publication des derniers résultats financiers de l’entreprise. Une baisse qui s’explique selon le chroniqueur par des errements stratégiques et le lancement de produits mal finis et de logiciels si peu fonctionnels que les utilisateurs ont préféré ne pas l’adopter.

« Le Microsoft d’aujourd’hui, après avoir abandonné Zune, abandonné sa tablette, abandonné Windows CE et les autres produits mobiles, est toujours la société que Steve Ballmer a prise en main il y a dix ans. Microsoft est une société PC-centrique, alors que la demande glisse des PC vers les mobiles », reproche le chroniqueur.

Ce dernier enchaîne alors sur les départs, cette année, de nombreux PDG de sociétés en vue : RIM, Best Buy, etc. et d’indiquer que si rien n’est fait, Microsoft pourrait bien se retrouver dans une situation similaire. Et de conclure : « avec un peu de chance, le board va commencer à prêter plus attention à tout cela et prendre des décisions avant que la situation n’empire »… (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€