Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

La moitié des réseaux seront probablement obsolètes dans cinq ans

Selon les informations publiées aujourd'hui par Dimension Data, 45 % des structures réseaux des quelque 300 entreprises auditées par le fournisseur de services et de technologies au cours de l'année 2011 seront totalement obsolètes dans cinq.

Ce chiffre marque une augmentation de 38 % par rapport à l'année dernière. En outre, parmi les périphériques qui se trouvent actuellement dans le cycle d'obsolescence, le pourcentage des appareils arrivés en fin de commercialisation a augmenté de manière exponentielle, passant de 4,2 % en 2010 à 70 % en 2011.

Selon le Network Barometer Report 2012 de Dimension Data, l'un des principaux facteurs de cette forte progression au niveau du premier stade de l'obsolescence réside dans le fait que les fournisseurs d'équipements poussent davantage de produits vers la fin de leur période de commercialisation pour faire place à des technologies plus récentes. Dans le même temps, le pourcentage des périphériques se trouvant aux stades plus exposés de dépassement de la date de renouvellement des contrats d'assistance et de fin de développement a enregistré une très nette baisse, passant de 86,2 % à 20,8 %.

Ce rapport se fonde sur les données compilées à partir de 294 audits réalisés par le groupe en 2011, grâce à la solution Technology Lifecycle Management (TLM)¹, auprès d’entreprises de toutes tailles et opérant dans tous les secteurs d’activités.

Selon Raoul Tecala, directeur du développement commercial de l’activité Intégration réseau chez Dimension Data, « au cours des deux dernières années, nous sommes passés d'un développement orienté produit à un développement orienté architecture, afin de garantir la prise en charge des grandes tendances macro-technologiques telles que la virtualisation, la vidéo et la mobilité en entreprise. C'est par exemple le cas de la gamme de produits Borderless Networks de Cisco : depuis quelques années, toutes les grandes familles de produits de routage et de commutation ont été actualisées. »

Les nouvelles dynamiques du marché sont en train de bouleverser la gestion du cycle de vie... 

Par ailleurs, la chute du nombre d'appareils en fin de développement et en fin de renouvellement des contrats d'assistance indique que les responsables informatiques ont entrepris de mettre en œuvre un cycle d'actualisation intensif à chaque grande étape du cycle de vie² représentant un risque opérationnel réel. Il est intéressant de noter que le pourcentage des périphériques ayant atteint la fin de la période d’assistance est passé de 9 % en 2010 à 9,2 %, soit une hausse de seulement 0,2 % en un an.

« La stagnation du nombre d'appareils en fin de période d’assistance, alors que les autres indicateurs ont subi des variations extrêmes, suggère qu'il pourrait y avoir un point de référence en matière d'obsolescence. Nous pensons que les entreprises choisissent sans doute de ne pas actualiser ces périphériques, parce qu'elles estiment que ceux-ci ne génèrent pas de trafic vital et donc que le risque de les laisser disparaître est minime. Cette évolution diversifiée encourage les clients à avoir un degré de visibilité plus élevé sur la structure de leur réseau et une meilleure compréhension du ciblage de leurs ressources en fonction de leur profil de risque. C'est précisément là où nous voulions en venir », souligne Raoul Tecala.

Toutefois, même si ce constat révèle l'importance d'améliorer la visibilité, le marché évolue plus rapidement, aussi les entreprises doivent-elles revoir leurs programmes d'actualisation et leurs budgets pour pouvoir rester dans la course.

« Le rythme de l'innovation technologique entraîne une durée d'utilisation des ressources du capital plus courte qu'elle ne l'a jamais été. Historiquement, les clients tablaient sur une période d'amortissement de leur réseau d'environ sept ans. D'après ce chiffre, dans cinq ans, près de la moitié des structures de réseau seront en fin de période d’assistance. De plus, les périphériques se trouvant à des stades d'obsolescence moins avancés mais toujours utilisables pourraient devenir incompatibles avec les investissements technologiques stratégiques tels que la mobilité ou la vidéo. Les clients qui préfèrent en rester à des actualisations programmées au lieu de procéder à des mises à niveau motivées par l'agilité du marché risquent de se retrouver à la traîne derrière leurs concurrents qui voient plus loin », poursuit Raoul Tecala. 

Autres conclusions de ce baromètre :

Les deux tiers de tous les périphériques évalués en 2011 ont enregistré au moins une faille de sécurité connue. Cependant, seulement 59 % des utilisateurs réguliers ayant fait l'objet des audits Technology Lifecycle Management ont fait état de vulnérabilités, contre 75 % pour les utilisateurs ponctuels.

Parmi les failles de sécurité connues qui ont été décelées, quatre des dix vulnérabilités les plus répandues étaient nouvelles. Trois de ces dernières étaient associées à un degré de gravité élevée, tandis que la faille PSIRT 111895, qui a été détectée pour 6 % des périphériques réseau, est qualifiée de critique. Les entreprises doivent s'assurer que leurs processus de gestion des correctifs IOS sont complets et qu'elles détectent régulièrement les failles de sécurité.

Les entreprises envisageant la virtualisation des postes de travail et la vidéo généralisée doivent actualiser leur infrastructure de routage et de commutation. Seuls 18 % de tous les commutateurs d'accès observés devraient pouvoir prendre correctement en charge ces technologies.

1 L'audit Technology Lifecycle Management (TLM) est un service d'évaluation des infrastructures informatiques qui décèle, classe et analyse les ressources sur le réseau. Il identifie les problèmes de configuration de base, de fin de vie et de sécurité pour qu'ils puissent être traités de manière proactive.

² Cisco s'appuie sur un système qui distingue six étapes dans le cycle de vie technologique, allant de la fin de commercialisation prévue, qui marque l'annonce des dates clés du cycle de vie, jusqu'à la fin de la période d’assistance, qui correspond à la date après laquelle le Centre d'assistance technique ne prend plus en charge le produit. Les technologies ayant dépassé le statut de fin de commercialisation doivent être considérées comme des actifs vieillissants ; elles deviendront de plus en plus difficiles à prendre en charge et seront exposées à des risques croissants à mesure qu'elles approchent de la fin de la période d’assistance. (Source IT Channel)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€