Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Coup de froid sur la communauté des développeurs Twitter

 

Twitter sonne la fin de la récréation. Avec la version 1.1 de son API, le réseau social va grandement restreindre l'accès à son service aux développeurs d'applications tierces. Des règles drastiques qui font grogner la communauté.
 
Michael Sippey, directeur produit de Twitter, l’avait brièvement évoqué en juin dernier, Twitter va restreindre les accès à son API dans les mois à venir. Le responsable a aujourd’hui livré les détails des mesures qui seront prises à l’occasion de la mise en ligne des API 1.1. Et elles vont faire des vagues.
 
Désormais, tous les appels d’API sur Twitter nécessiteront une authentification de l’application appelante. C’est pour l’instant facultatif, cela va devenir obligatoire et toutes les applications devront être modifiée avant le mois de mars 2013, date couperet au-delà de laquelle les accès seront refusés aux récalcitrants.
 
Corollaire à cette authentification obligatoire, Twitter contrôlera beaucoup plus finement les appels aux API, et, notamment, abaissera le nombre d’appels.
 
Actuellement, Twitter accepte 350 appels par heure d’une application, quelle qu'en soit la nature. Ce nombre devrait être abaissé à 60. Le service va même jusqu’à moduler ce nombre d’appels selon la fonction de l’API en question : il y aura un nombre d’appels maximum pour lire un profil, un autre pour lire les tweets reçus, etc. Twitter n’a pas encore publié sa grille de seuils à ne pas franchir.
 
Des contraintes techniques, mais aussi fonctionnelles : Outre ces tracasseries de nature technique, Twitter compte bien régenter la nature même des applications qui seront habilitées à exploiter ses API. Celles trop proches d’un affichage comme on le trouve sur Twitter.com seront bannies. Twitter ne veut pas de concurrence frontale, mais souhaite favoriser l’émergence d’applications complémentaires qui enrichissent son propre service.
 
Cette mesure semble assez logique, mais, en parallèle, un site qui utilise plus de 100 000 jetons utilisateurs devra demander une autorisation à Twitter pour pouvoir croître au-delà de 200%. Twitter se réserve ainsi le droit de contrôle sur ses partenaires les plus dynamiques. C'est déjà moins fair play.
 
Il y a un an, l’écosystème Twitter comptait 1 million d’applications. En mars 2012, elles étaient 1,5 million. Ce nombre a-t-il désormais atteint son zénith ? Les réactions à ce changement de règles du jeu sont naturellement très négatives de la part des développeurs d’applications.
 
Marco Arment, le créateur d’Instapaper, résume bien les sentiments qui animent aujourd'hui la communauté : « Si j’étais dans le business des logiciels clients Twitter, je commencerais à travailler sur un autre produit. »  (Source 01 net)

 

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€