Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Internet en baisse ? Personne ne va plus en ligne

Une étude Forrester montre que les utilisateurs actuels d'Internet n'ont pas forcément conscience d'être en ligne. Un effacement des frontières liées aux connexions permanentes et à la montée en puissance des smartphones, des tablettes et de leurs univers applicatifs.

Historique ! La fin de l’ère Internet commencerait-elle ? Pour la première fois depuis 1997, la société d’étude Forrester a constaté, au cours de la réalisation de son enquête Understanding The Changing Needs Of Consumers, que les Américains adultes déclarent passer moins de temps en ligne. Et ce n’est pas pour regarder la télévision sur un téléviseur ou lire plus de magazines ou de journaux. Le temps passé à pratiquer ces activités a également baissé.

Un concept fluide : Que se passe-t-il alors ? Pour reprendre l’explication publiée par Gina Sverdlov, une des responsables de l’étude, sur son blog professionnel : « Notre analyse révèle qu’“être en ligne” est devenu un concept fluide. » Comprendre que certaines activités en ligne sont dé corrélées de l’usage du Net. Par exemple, aller sur le site Web Facebook ou utiliser l’application Facebook n’est pas considéré, par beaucoup, comme passer du temps en ligne.

Ce qui rejoint d’ailleurs une tendance observée depuis quelques mois. Ainsi en janvier 2012, la société Flurry Analytics avait remarqué que, sur smartphone, le temps passé sur les applications était supérieur à celui passé à surfer sur le Web.

Pour autant, les applications sont souvent connectées à Internet, que ce soit les plus emblématiques et évidentes : Twitter ou Facebook, ou même l’application d’un journal ou un lecteur de fils RSS. Une tendance à être en ligne sans penser l’être ou le savoir également révélée par une étude Chitika de juillet dernier, qui démontrait que 13 % du surf réalisé depuis les périphériques iOS l’était depuis une application et non pas Safari ou Chrome.

Omniprésence du « always on » : Etre connecté est devenu naturel avec l’explosion des offres haut débit (toujours actives, à défaut d’être illimitées). L’avènement de l’ère post-PC, avec des smartphones et tablettes, accessibles facilement et connectés à Internet sans fil, ne fait qu’accélérer ce processus. Internet, espace dématérialisé par essence, le devient encore plus de par son omniprésence.

Vers un « Internet » cloisonné : Pour autant, cette étude montre également une évolution que certains acteurs du Net, sociologues, analystes ou défenseurs des libertés, pointent du doigt et craignent. Celle d’un monde où Internet est morcelé, où les utilisateurs passent par des portails plus ou moins contrôlés, plus ou moins verrouillés pour aller en ligne. Un monde où le portail Web du début des années 1990 reviendrait à la puissance dix. Un monde où Facebook est la porte pour accéder à ses amis. Un univers où les différents kiosques de téléchargements : App Store, Google Play et autres sont les uniques accès à de nouvelles applications...

Et, pour finir, un futur où les applications servent à tout faire, sans plus jamais sortir des sentiers battus et rebondir de site en site au fil d’une enrichissante sérendipité.  (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€