Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Au Brésil, la presse ne veut plus être référencée par Google

Les éditeurs de presse brésiliens ont choisi de ne plus être référencés par le moteur de recherche américain.

Comme en France, une discussion s’est amorcée entre Google et la presse brésilienne afin que le moteur de recherche paye un somme forfaitaire pour continuer à publier le titre et quelques lignes d’un article. Comme en France, Google a refusé.

Mais, contrairement à la France, les éditeurs brésiliens ont pris les devants.

N’attendant pas que le géant américain les menace de déréférencement, ils ont décidé de quitter Google News. Pour Carlos Fernando Libengerg Neto, président de l'association nationale des journaux brésiliens qui regroupe 154 titres, « rester avec Google News n'aide pas notre croissance dans le numérique, au contraire ».

Selon leur communiqué, ils estiment que la présence sur Google leur retire plus qu’elle n’apporte. Et, pour être sûrs d’être bien compris, la plupart des journaux ont, comme l’a constaté notre confrère Numerama, ajouté des scripts pour interdire aux robots d’indexation d’avoir accès à leur page.

En France la justice va-t-elle devoir trancher ? Cette décision va permettre de découvrir si la presse peut se passer du référencement de Google News. Soit ils vont perdre leurs lecteurs en ligne, soit Google va perdre un nombre important d’internautes qui se connectent aux News.

En France, après le cataclysme provoqué par la menace de Google de déréférencer la presse française, l’affaire est entre les mains de Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, qui veut calmer les ardeurs bellicistes des uns et des autres.

Elle propose aux principaux acteurs du dossier, les patrons de presse et Google de trouver un accord. « S'il peut y avoir un accord de gré à gré entre les organisations représentatives de presse et Google, ce serait mieux que d'aller alimenter des polémiques ou d'entrer dans des combats judiciaires. »

Les éditeurs et Google laisseront-ils la justice trancher, au risque de montre leur incapacité de mener à bien une négociation ?  (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€