Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Nexus 4 et 10, Android 4.2 annoncés, Google déclare la guerre à Apple

Google a officialisé le 29 octobre dernier, sa vague de nouveautés pour la fin d’année. On découvre ainsi le Nexus 4, de LG, la Nexus 10, de Samsung, une nouvelle version d’Android 4.2 et quelques autres mises à jour d’importance.

Mère nature a contrarié les plans de Google. L’événement prévu à New York a dû être annulé en catastrophe (naturelle), idem pour la retransmission programmée à Londres pour une poignée de journalistes européens. La société de Mountain View a donc dû changer son fusil d’épaule et se rabattre sur le très classique téléphone pour communiquer ses annonces à quelques médias français.

Le coup de fil en valait la peine : Nexus 4 annoncé, Nexus 7 rafraîchi, Nexus 10 confirmé et dévoilé, Android 4.2 rapidement présenté et Google Music en France annoncé, sans oublier quelques améliorations côté Google Now. La pêche était bonne. De nombreuses nouveautés, plus ou moins importantes, qui semblent autant de réponses à Apple, même si les représentants de Google que nous avons eu en ligne se sont bien gardés d’en parler.

Un nouveau smartphone : Attendu, fuité, largement, le Nexus 4 a été officialisé.

« C’est notre dernier smartphone, développé avec LG », déclarait Robert Hamilton, responsable produit pour Android. Equipé d’un écran de 4,7 pouces, doté d’une résolution de 320 ppp, soit une densité de pixels légèrement plus faible que celle de l’iPhone 5, mais pour un écran plus grand. Si la fiche technique ne nous a pas été communiquée au téléphone, Robert Hamilton a insisté sur le fait que le Nexus 4 est le « téléphone sans fil ». Sans fil parce qu’il est mobile, évidemment, mais également parce qu’il se recharge sans chargeur, via induction. Il permet aussi, grâce à un dongle HDMI, vendu en option, de streamer son affichage sur un téléviseur. On peut ainsi jouer sur un téléviseur ou regarder un film, sans se battre avec des branchements…

Par ailleurs, le Nexus 4 proposera une nouvelle fonction photo, appelée Photo Sphere. « Bien plus qu’une fonction panorama », glisse Richard Hamilton, sans viser aucun concurrent en particulier, « elle permet de prendre des photos de type Street View ». Il est ainsi possible de créer un panorama dans toutes les directions, à 360°. Des clichés qui pourront être partagés directement sur Google +, évidemment. Il sera également possible de les ajouter à Google Maps pour que les utilisateurs du monde entier puissent les voir.

Le Nexus 4, qui fonctionnera évidemment sous Android 4.2, sera disponible en deux modèles : 8 et 16 Go, pour des prix très serrés, respectivement 299 et 349 euros. Ces deux versions seront disponibles le 13 novembre prochain sur Google Play.

La Nexus 7, quand rafraîchie rime avec iPad mini : Les rumeurs le laissaient entendre depuis quelques semaines, c’est fait. La Nexus 7 est mise à jour et sera désormais disponible en deux modèles de 16 et 32 Go, avec l’apparition d’un modèle 3G pour cette dernière capacité de stockage.

Les prix sont incroyablement réduits, la Nexus 7 Wi-Fi seulement en 16 Go adopte le prix du modèle 8 Go qui disparaît, à savoir 199 euros. La version 32 Go Wi-Fi sera vendue 249 euros, le modèle 3G (HSPA+) coûtera, lui, 299 euros.

Difficile avec de tels tarifs de rétorquer à l’assertion de Robert Hamilton : « La Nexus 7 est la meilleure tablette 7 pouces, elle offre le meilleur rapport qualité/prix et est la plus puissante ». Même si les avis des utilisateurs, au moins au sein de notre rédaction, sont parfois un peu plus modérés…

La Nexus 10 prend corps : La gamme Nexus « représente le meilleur de Google et des fabricants partenaires » explique Robert Hamilton. Et le meilleur de Google est meilleur que le meilleur d’Apple. Bien entendu, le représentant de la société de Mountain View s’est bien gardé de le dire, mais quand il déclare que la « résolution d’écran la Nexus 10 est meilleure que celle de n’importe quelle autre tablette », pas besoin d’être devin pour savoir à qui est destinée la pique.

Et de fait, la Nexus 10 affiche une définition de 2560x1600 pixels en 300 ppp, soit plus de pixels que l’iPad 3 ou 4 avec sa résolution de 2048x1536 pixels à 264 ppp. « Cela fait plus de 4 millions de pixels dans votre main », précisait-il.

Et, si l’iPad n’est pas la cible à abattre, le hasard fait bien les choses. La Nexus 10, fabriquée par Samsung, embarque un processeur bi-cœur, avec une puce graphique quadri cœur… comme l’Apple A6X. Ensuite, presque comme l’iPad, la Nexus 10 annonce une autonomie de neuf heures en vidéo, contre dix pour l’iPad et 500 heures en veille.

Comme déjà mentionné, les sessions utilisateur vont bel et bien faire leur apparition sur la Nexus 10, grâce à Android 4.2. Il sera donc possible d’avoir des sessions séparées, avec ses mails, ses fonds d’écran, ses signets de navigation, ses propres applications, sa musique, etc. Autrement dit, après le PC, pour personal computer, voici la PT, pour personal tablet. En espérant juste que cette différenciation des utilisateurs n’aboutisse pas à un espace de stockage plus rapidement saturé. Cela pourrait en tout cas accélérer la croissance des comptes utilisateurs actifs sur Google Play.

A noter toutefois que la Nexus 10 ne sera que Wi-Fi dans un premier temps, les modèles 3G pourraient être annoncés ultérieurement même si les représentants de Google n’ont pas souhaité se prononcer sur la question. En revanche, la Nexus 10 sera vendue 399 euros pour 16 Go et 499 euros pour 32 Go. Elle sera disponible le 13 novembre prochain, via Google Play.

Android 4.2, en quelques détails : Outre le support de plusieurs comptes utilisateurs, Robert Hamilton, responsable produit Android, a donné quelques détails sur le nouveau Jelly Bean, Android 4.2.

La nouvelle version de l’OS mobile de Google voit ses widgets améliorés, ils seront d’ailleurs disponibles depuis l’écran d’accueil lorsque le téléphone est verrouillé, ce qui permettra de garder un œil sur ses mails, rendez-vous, etc.

Le clavier a été revu lui aussi pour être plus précis et rapide. On peut ainsi écrire en glissant son doigt de lettre en lettre et voir les propositions de complétion s'afficher.
Enfin, la fonction appareil photo, en plus de Photo Sphere, a été simplifiée. « Rien ne s’interpose entre vous et le sujet », le cadrage se fait en plein écran. Les réglages s’affichent à la demande seulement.

Google arrive en France en musique : Et justement, à partir de demain 13 novembre, Google Play va désormais s’enrichir, en France, de la fonction Google Music, qui permettra d’acheter de la musique, pour des prix qui ne nous ont pas été communiqués pour l’instant. Google a profité de cette présentation pour annoncer avoir passé un accord avec Warner Music.

Il sera également possible de télécharger jusqu’à 20 000 chansons de votre bibliothèque dans le nuage pour qu’elles puissent être écoutées en streaming depuis les périphériques Android ou depuis un navigateur. Pas de pique pour Apple lors de cette portion d’annonce ? Non ? Si ! Contrairement « aux offres de certaines sociétés », ce service est gratuit. Au temps pour iTunes Match, ses 25 dollars l’année et ses 25 000 chansons…

Google Play, bientôt la musique:  Google Now, and then… Pour finir, Google Now, le service destiné à vous fournir les bonnes informations en fonction de l’heure et votre localisation, a été mis à jour pour intégrer un système de cartes : informations sur votre vol, réservations de restaurant ou d’hôtel, récapitulatifs de commande, etc. Une sorte de PassBook donc. Ah, non, c’est vrai, Apple n’est pas visé.

Google Music pour les artistes non signés : En plus de son annonce de lancement de Google Music en France, la société de Mountain View a précisé avoir créé une plate-forme, l'Artist Hub, au sein de Google Play pour les artistes indépendants qui n'ont pas de contrat signé avec une major. Ils pourront ainsi diffuser leurs créations musicales, en fixant eux mêmes le prix de vente. (Source 01 net)

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€