Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les quatre tendances pour une informatique en quête de croissance, selon Gartner

 

Quatre tendances pour une informatique en quête de croissance


Nous avons choisi, aujourd’hui, de publier sur notre site une des études les plus sérieuses (Gartner oblige !) sur les principales tendances qui porteront, ces prochaines années, notre industrie.

Nous vous en souhaitons une bonne lecture et vous engageons, comme toujours, à venir vous former dans nos toujours plus nombreux centres de formation certifiante EGILIA.


Cloud computing, social computing, informatique contextuelle et recherche de lois et de relations (patterns), telles sont, selon le Gartner, quatre tendances majeures qui devraient marquer les technologies de l’information dans les années à venir dans un contexte de croissance nettement ralentie.

Dans environnement économique difficile et une industrie qui devient mature, la croissance des dépenses informatique devrait atteindre 2 500 milliards de dollars, en augmentation de seulement 3,1 % par rapport à 2010. Et d’ici à 2014, le Gartner ne voit pas de modification majeure avec des dépenses relativement modestes. Bref, les croissances à deux chiffres qui ont caractérisés le secteur depuis des décennies semblent bien révolues.

« De nombreux secteurs économiques tels que le manufacturing et les services financiers ne devraient pas voir leur budget IT à des niveaux comparables à la période précédent 2008 avant les années 2012 , voire 2013, prédit Peter Sondergaard, senior vice president du Gartner. Et les économies émergentes continueront à jouer le rôle de locomotive au niveau des dépenses IT »

Mais, parallèlement à ces modestes croissances, l’informatique continue d’améliorer les performances de manière très significative. Et toutes les lois qui rythment l’évolution des technologies, à commencer par la loi de Moore, ne sont pas encore mises en défaut. Ce qui aboutit à ce paradoxe que malgré cette croissance modeste, l’IT devrait avoir un impact beaucoup plus important sur l’évolution  des entreprises dans les années à venir.

L’intelligence extraite des masses d’information qui sont accumulées chaque jour va caractériser les  transformations que l’on observera dans les 20 années à venir selon le Gartner. D’où l’idée simple, voire triviale, selon laquelle l’information sera le « pétrole » du 21e siècle qui changera en profondeur le fonctionnement de nos économies et de nos entreprises.
 
Quatre évolutions technologiques marqueront selon le Gartner l’IT des dix prochaines années :

1. Le cloud computing
2. Le social computing
3. L’informatique contextuelle
4. La recherche des lois ou des modèles
 

On ne présente plus le cloud computing, car il n’est plus un fournisseur qui ne s’y réfère dans ses annonces produits et sa stratégie. C’est un nouveau modèle de l’informatique qui offre à la fois la scalability et l’élasticité et selon lequel tout est fournit « as a service «  à des utilisateurs via Internet. Au-delà du hype, le cloud computing va transformer radicalement l’industrie IT et modifier en profondeur les modèles financiers.

Pour le Gartner, le cloud constitue la base d’une discontinuité dans la relation que connaissaient jusqu’ici entre ceux qui fournisseurs l’IT et ceux qui la consomme. L’impact que le cloud à opérer sur le secteur de la musique. Les transformations dans le secteur de la musique que l’on a connues ne sont rien par rapport à ce que l’on devrait observer dans certaines industries.
 

Le second concerne toutes les technologies liées aux réseaux sociaux et les implications qu’elles vont avoir sur l’activité et l’organisation des entreprises. Ces technologies vont modifier en profondeur les comportements des salariés et la culture d’entreprise et rendre encore plus floue la séparation qui existe entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

« Les processus métier figés qui domine l’organisation des entreprises aujourd’hui sont tout à fait adaptés pour des activités répétitives et prédictibles. En revanche, elles ne sont que de faible utilité pour soutenir les salariés dont les tâches sont basées sur la découverte, l’interprétation, la négociation et la prise de décision complexe », poursuit Peter Sondergaard. Les réseaux sociaux, pas l’écume que l’on connaît aujourd’hui avec les phénomènes comme Facebook, Twitter ou LinkedIn, mais les technologies sur lesquelles ils reposent et qui sont en train de modifier le paysage des entreprises.
 

La troisième lame de fond concerne ce que l’on appelle le Context Aware Computing ou l’informatique dite contextuelle. La multiplication des technologies sans fil couplée à l’explosion des objets intelligents – Smartphones, tablettes… - sont en train de constituer une nouvelle génération d’Internet. « Cela va permettre la création de logiciels et services qui vont mixer données, textes, graphiques, audio et vidéo avec des données contextuelles telles que la localisation ou la langue, mais aussi les désirs et les sentiments », considère Peter Sondergaard.
 

Enfin, quatrième tendance et non des moindres, la recherche de lois et de relations bénéficiera à la fois de l’avancée des technologies et des volumes considérables de données qui sont désormais à la disposition de tous. Cela va permettre de créer des applications et des services inimaginables jusqu’ici. Par exemple, une entreprise pourra analyser l’ensemble des conversations des communautés qui se créent grâce aux réseaux sociaux et dégager les tendances pour concevoir ses produits.

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€