Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les 5 tendances du cloud computing d'ici 2015 (Etude Gartner)

 

Certaines tendances du cloud vont s'accélérer, changer ou atteindre un tournant au cours des trois prochaines années. Il est essentiel de surveiller continuellement les tendances du cloud computing et de mettre régulièrement à jour la stratégie cloud de l'entreprise afin d'éviter de coûteuses erreurs ou de manquer les opportunités du marché.

 

Impacts

1.Les structures de décision formelles facilitent l'optimisation des investissements dans le cloud computing.

2.Le cloud computing hybride est un impératif.

3.Le courtage facilitera la consommation du cloud computing.

4.La conception centrée sur le cloud computing devient une nécessité.

5.Le cloud computing influence les modèles opérationnels et centres de traitements futurs.

 

Recommandations

- Développez un modèle pour identifier la sensibilité de vos données au niveau juridique, de la conformité et de l'entreprise (système de classification des données, par exemple).

- Pour des combinaisons de données/charges de travail spécifiques, mettez en correspondance les avantages escomptés avec les risques associés pour les services de cloud computing public.

- Élaborez des modèles de gouvernance, de gestion et de sécurité pour coordonner l'utilisation des services internes et externes.

- Positionnez l'entité informatique comme un courtier interne en services de cloud computing offrant des conseils et un service intermédiaire pour la consommation des services de cloud computing.

- Évaluez les courtiers en services de cloud computing tiers qui peuvent faciliter la consommation des services de cloud computing.

- Outre la migration des charges de travail de l'entreprise, envisagez la création d'applications optimisées pour le cloud computing qui exploitent pleinement le potentiel du cloud computing afin de fournir des applications de catégorie mondiale.

- Appliquez les concepts du cloud computing aux investissements futurs dans l'infrastructure et les centres de traitements pour gagner en agilité et en efficience.

 

ANALYSE

Le cloud computing est un style d'informatique dans lequel des capacités informatiques évolutives et élastiques sont fournies "en tant que service" à des clients à l'aide de technologies internet.

Le concept du cloud computing repose sur les modèles généraux de l'hébergement et de l'externalisation, dans lesquels un tiers exploite un environnement informatique pour le compte d'un client ; il se caractérise toutefois par un certain nombre d'attributs clés qui le différencient de ce que fournissent les prestataires de services externes traditionnels.

Les services de cloud computing sont basés sur des services, peuvent évoluer de façon élastique, utilisent des ressources partagées, peuvent être comptabilisés à l'utilisation et utilisent des technologies internet.

En outre, le cloud computing ne se résume pas à une partie prenante externe qui fournit une sorte de service. Il représente également un style d'informatique qui est appliqué à la création, au déploiement, à l'accès et à la gestion des services et de l'infrastructure internes.

Le cloud computing est une tendance technologique majeure qui a envahi le marché au cours des deux dernières années. Il pose les bases d'une nouvelle approche de l'informatique qui permet aux individus et aux entreprises de choisir comment ils acquerront ou fourniront des services informatiques, en mettant moins l'accent sur les contraintes des modèles traditionnels d'octroi de licence des logiciels et du matériel. Le cloud computing a un impact potentiel considérable sur chaque aspect de l'informatique et la façon dont les utilisateurs accèdent aux applications, aux informations et aux services d'entreprise.

Pourtant, même si le potentiel est significatif, l'ampleur de l'impact et le niveau de l'adoption sur la durée sont incertains. La tendance et les technologies associées continuent d'évoluer et de changer rapidement ; de plus, il existe une confusion et une incompréhension persistantes à l'heure où les fournisseurs utilisent de plus en plus le terme de "cloud computing" comme terme marketing.

En raison de ce niveau d'impact, de confusion, d'incertitude et de changement, le cloud computing est l'une des dix tendances technologiques stratégiques à suivre selon Gartner. Le présent article met en avant un certain nombre de points d'impact potentiel en pleine évolution que les utilisateurs doivent prendre en compte dans leurs processus de planification.

 

IMPACTS

 

Impact 1 : Les structures de décision formelles facilitent l'optimisation des investissements dans le cloud computing

Les services de cloud computing existent le long d'un spectre de capacités allant des services d'infrastructure d'applications et système jusqu'aux services d'entreprise de haut niveau, en passant par les services d'informations et d'applications. Il existe également des services de sécurité, de déploiement, de gestion, de gouvernance et de courtage pour faciliter l'utilisation des autres services de cloud computing.

Le cloud computing est généralement considéré comme un modèle dans lequel un prestataire de services externes offre des capacités informatiques sous forme de service à des individus ou entreprises (on parle également de cloud computing public). Toutefois, le style du cloud computing peut également être appliqué en interne pour influencer la façon dont une entreprise élabore sa propre infrastructure et ses applications pour dispenser des services de cloud computing privé. 

Le cloud computing promet d'offrir un certain nombre d'avantages, notamment l'abandon d'un modèle à forte intensité de capital au profit d'un modèle de coût d'exploitation, un coût global inférieur, une plus grande agilité et une diminution de la complexité. Il peut également être employé pour axer les ressources informatiques sur des activités à valeur ajoutée plus élevée pour l'entreprise, ou bien pour soutenir l'innovation d'entreprise et, éventuellement, amoindrir les risques.

Toutefois, ces avantages potentiels doivent être examinés avec soin et mis en correspondance avec un certain nombre de problématiques, notamment la sécurité, le manque de transparence, les préoccupations relatives aux performances et à la disponibilité, le risque d'emprisonnement vis-à-vis des fournisseurs, les contraintes d'octroi des licences et les besoins d'intégration. De plus, une analyse minutieuse montre que, sur la durée, le cloud computing ne fera pas toujours économiser de l'argent. Ces questions créent un environnement complexe dans lequel évaluer les offres individuelles de cloud computing.

Cette complexité est en outre accentuée par le fait que les impératifs et contraintes de certaines charges de travail et des jeux de données qui y sont associés ont un impact considérable sur les avantages et risques potentiels des divers modèles de cloud computing. Les entreprises codifieront et formaliseront de plus en plus des structures pour évaluer des options particulières de services de cloud computing en fonction des caractéristiques de charges de travail spécifiques et des besoins de conformité et de sécurité des jeux de données associés. 

Recommandations

- Développez un modèle pour identifier la sensibilité de vos données au niveau juridique, de la conformité et de l'entreprise (système de classification des données, par exemple).

- Pour des combinaisons de données/charges de travail spécifiques, mettez en correspondance les avantages escomptés avec les risques associés pour les services de cloud computing public.

- Ciblez les initiatives de cloud computing public là où les avantages sont élevés et les risques faibles ou gérables.

- Lorsque les avantages sont élevés, mais que les risques le sont également ou qu'ils sont inconnus, évaluez les approches de cloud computing privé.

- Pour tout projet donné, prenez en compte le moment où aura lieu l'impact anticipé et concentrez votre attention sur les projets ayant un impact à court terme sur l'entreprise plutôt que ceux ayant un impact indirect à plus long terme.

- Travaillez avec les unités opérationnelles en répondant aux demandes d'évaluation de services de cloud computing donnés et en les aidant à identifier les opportunités d'exploiter en toute sécurité le potentiel du cloud computing.  

 


Impact 2 : le cloud computing hybride est un impératif

Le cloud computing hybride désigne la coordination et la combinaison de services de cloud computing (public ou privé) externes et de services d'applications ou d'infrastructure internes (cloud computing privé ou prestation traditionnelle, y compris les modèles externalisés).

Cependant, le cloud computing hybride ne s'applique pas à l'utilisation des systèmes internes et des services basés sur le cloud computing externes de façon déconnectée ou connectée de manière lâche. Le cloud computing hybride implique une coordination ou intégration importante entre les environnements internes et externes au niveau des données, des processus, de la gestion ou de la sécurité. La plupart des grandes entreprises utiliseront une forme ou une autre de cloud computing hybride. 

Au fil du temps, le cloud computing hybride pourrait conduire à un modèle unifié dans lequel il existera un seul environnement composé de multiples plates-formes de cloud computing (internes ou externes) pouvant être utilisées, au besoin, en fonction des impératifs métiers changeants.

L'exploitation du cloud computing pour faire face aux pics de demande permettrait à une application d'avoir automatiquement accès à des services de cloud computing externes lorsque des ressources supplémentaires sont nécessaires.

Toutefois, toutes les promesses de cet environnement de cloud computing unifié ne sont peut-être pas réalistes et mettront en tout cas des années à gagner en maturité. En attendant, des approches de cloud computing hybride moins ambitieuses favorisent quand même l'optimisation des coûts, des options de déploiement d'applications flexibles et une utilisation coordonnée des ressources internes et externes. Les adeptes précoces utilisent des mashups (applications composites) et des approches de gestion et de sécurité combinées. Certains élaborent des solutions intégrées simples et expérimentent l'exploitation du cloud computing pour faire face aux pics de demande.

Recommandations

- Élaborez des modèles de gouvernance, de gestion et de sécurité pour coordonner l'utilisation des services internes et externes.

- Axez les efforts à court terme sur l'intégration des données et applications, en reliant les applications internes et externes fixes avec une solution hybride.

- Lorsque des services d'applications de cloud computing public ou des applications personnalisées s'exécutant sur des infrastructures de cloud computing public sont utilisés, établissez des directives et des normes décrivant comment ces éléments se combineront aux systèmes internes pour former un environnement hybride.

- Envisagez avec précaution les solutions intégrées sophistiquées, l'exploitation du cloud computing pour faire face aux pics de demande et l'exécution dynamique, car il s'agit des approches hybrides les moins matures et les plus problématiques.

- Testez la viabilité de l'exploitation du cloud computing pour faire face aux pics de demande pour les applications où l'évolutivité horizontale via le clonage des instances d'applications est faisable.

- Créez des directives ou politiques sur l'utilisation appropriée des différents modèles de cloud computing hybride. 

- Pour les déploiements d'applications hybrides, mettez en place une architecture de gestion des performances des applications axée essentiellement sur les dimensions du traitement analytique et du contrôle de l'expérience des utilisateurs finaux.


Impact 3 : le courtage facilitera la consommation du cloud computing

Le besoin d'une aide en matière de consommation augmente à mesure que l'adoption du cloud computing prolifère. Un courtier en services de cloud computing est un prestataire de services qui joue un rôle intermédiaire dans le cloud computing. Il réalise essentiellement trois fonctions : agrégation, intégration et personnalisation.

Ces fonctions sont assumées par les prestataires de services informatiques, les prestataires de services entre entreprises et les nouveaux spécialistes du cloud computing.

En 2011, l'intérêt des utilisateurs (et des fournisseurs) de l'informatique envers le concept de courtage en services de cloud computing s'est accru, et le marché a vu une expansion des offres dans ce domaine, ainsi qu'une plus grande adoption des services de courtage en services de cloud computing.

Au cours des trois prochaines années, nous nous attendons à ce que cette tendance s'accélère, avec un éventail plus large de fournisseurs et d'offres. Le déploiement de services de cloud computing impliquera un travail d'intégration considérable, de sorte que de nombreux courtiers en services de cloud computing fourniront des services d'intégration et emploieront des suites de gestion des processus métiers pour faire face à cette complexité.

Des investissements constants par les distributeurs informatiques et les prestataires de services de communication pour les offres de courtage en agrégation de services de cloud computing aideront les petites et moyennes entreprises à obtenir, exploiter et maximiser les investissements impliquant de multiples services de cloud computing.

Les individus, qu'ils appartiennent au département informatique ou à une unité opérationnelle, peuvent facilement consommer des services de cloud computing sans impliquer l'entité informatique. Bien que perçue comme une aubaine par bon nombre d'utilisateurs, cette approche pose des difficultés en matière de coordination des achats, de gestion de la relation avec les fournisseurs, de contrôle que la consommation des services ne pose pas de risque excessif, d'intégration des services disparates, etc.

Les unités opérationnelles achètent de plus en plus des solutions de logiciels en tant que service et obligent les départements informatiques à réagir après coup.

Pour remédier à cette situation, les départements informatiques doivent étudier de quelle façon ils peuvent se positionner en tant que courtiers en services de cloud computing vis-à-vis de l'entreprise, en mettant en place un processus d'achat qui s'adapte à l'adoption du cloud computing et encourage les unités opérationnelles à s'adresser à eux pour obtenir des conseils et de l'aide. Cela permettra à l'entité informatique d'effectuer le suivi des services que les utilisateurs de l'entreprise achètent et d'apporter un degré de gouvernance au processus.

Toutefois, l'entité informatique doit faire très attention. Si ce processus sert simplement à dresser une barrière à l'accès aux services de cloud computing, les individus contourneront une fois de plus l'entité informatique. L'approche de courtage en services de cloud computing d'entreprise peut être mise en oeuvre en modifiant les outils et processus existants, tels que les portails internes et les catalogues de services. En outre, les éditeurs de logiciels de portail et de gestion des opérations, ainsi que les courtiers en services de cloud computing externes, proposeront des outils pour faciliter le processus.

Recommandations

- Positionnez l'entité informatique comme un courtier interne en services de cloud computing offrant des conseils et un service intermédiaire pour la consommation des services de cloud computing.

- Évaluez les courtiers en services de cloud computing tiers qui peuvent faciliter la consommation des services de cloud computing.

- Formez le personnel informatique à la gestion des relations afin qu'il puisse mieux gérer les relations et les contrats avec les fournisseurs de cloud computing.

- Les consommateurs des services de cloud computing doivent déterminer l'orientation stratégique d'un courtier en services de cloud computing parmi les trois différentes fonctions lorsqu'ils chercheront de l'aide pour leurs projets de cloud computing. Alignez leur orientation sur votre besoin le plus important ; agrégation, intégration ou personnalisation.

- Les clients du courtage doivent planifier toutes les éventualités (par exemple, le courtage interne et la négociation directe avec les fournisseurs de cloud computing), étant donné que le modèle de courtage en services de cloud computing est relativement immature et que l'écosystème des courtiers continuera d'évoluer au cours des cinq prochaines années à mesure que l'adoption de ce modèle prolifèrera.


Impact 4 : la conception centrée sur le cloud computing devient une nécessité

De nombreuses entreprises cherchent d'abord des opportunités de migrer leurs charges de travail existantes vers un système de cloud computing et/ou une infrastructure d'applications. Cette approche peut offrir des avantages lorsque la charge de travail présente un besoin en ressources extrêmement variable ou lorsque l'application se prête naturellement à l'évolutivité horizontale.

Néanmoins, pour exploiter pleinement le potentiel d'un modèle de cloud computing, les applications doivent être conçues en ayant à l'esprit les caractéristiques, limitations et opportunités uniques d'un modèle de cloud computing.

Les principes de conception et d'architecture pour les applications optimisées pour le cloud computing incluent :

- les applications optimisées pour une utilisation dynamique des ressources, plutôt qu'une utilisation prévisible ;

- les applications sensibles aux défaillances conçues à des fins de résilience, plutôt que de supposer une infrastructure résiliente ;

- une architecture modulaire, asynchrone et sans état qui prend en compte la latence au niveau des services internes et externes ;

- l'exécution parallèle pour accroître les performances et éliminer les goulets d'étranglement ;

- l'exécution dynamique prenant en charge la reconfiguration en fonction des données d'exécution ;

- l'utilisation des réseaux de diffusion de contenu, de la réplication et la mise en cache des données, et d'autres approches nouvelles de la gestion des données optimisées pour le cloud computing. 

Recommandations

- Outre la migration des charges de travail de l'entreprise, envisagez la création d'applications optimisées pour le cloud computing qui exploitent pleinement le potentiel du cloud computing afin de fournir des applications de catégorie mondiale.

- Au lieu de se reposer sur l'infrastructure sous-jacente pour offrir une disponibilité élevée, les applications optimisées pour le cloud computing doivent intégrer la résilience ou exploiter des services de plate-forme de cloud computing qui fournissent cette résilience.

- Prévoyez un investissement considérable dans les nouvelles architectures d'applications et les meilleures pratiques de conception d'applications. • Développez des compétences pour gérer les modèles de données supplémentaires au-delà des bases de données relationnelles dans le cloud computing (par exemple, les banques d'objets de valeur clés, les banques de documents et les réseaux de diffusion de contenu). 

 

Impact 5 : le cloud computing influence les modèles opérationnels et centres de traitements futurs

Dans le cloud computing public, une entreprise agit comme un consommateur de services, tandis que le prestataire des services de cloud computing gère les détails de l'implémentation, notamment le centre de traitements et les modèles opérationnels associés.

Toutefois, dans la mesure où l'entreprise continue d'élaborer ses propres centres de traitements, ces derniers seront influencés par les modèles d'implémentation utilisés par les prestataires de services de cloud computing.

Jusqu'en 2014, les entités informatiques dépenseront davantage en investissements dans le cloud computing privé que dans les offres des fournisseurs de cloud computing public.

Avec le temps, l'entité informatique peut tirer parti des services de cloud computing public et privé dans des modèles hybrides.

Toutefois, les applications des concepts du cloud computing ou des technologies habilitantes n'entraîneront pas toutes un environnement de cloud computing privé à part entière offrant tous les attributs du cloud computing et interagissant facilement avec les services de cloud computing public. 

Recommandations

- Appliquez les concepts du cloud computing aux investissements futurs dans l'infrastructure et les centres de traitements pour gagner en agilité et en efficience.

- Faites en sorte que le département informatique ne fonctionne plus comme une entité de rationnement mais comme une entité habilitante dotée d'un modèle opérationnel de cloud computing, tarifant l'infrastructure en tant que service de manière transparente, et laissant l'entreprise justifier sa consommation en fonction de ses besoins.

- Ne laissez pas la dérive des objectifs vous empêcher de réussir votre projet ; obtenez un retour sur investissement et mettez en place une optimisation continue au fil du temps.

- Inspirez-vous des expériences basées sur les meilleures pratiques des grands prestataires de services de cloud computing public et explorez le concept du mouvement "DevOps", qui unit opérations et développement des services dans un partenariat plus étroit.

- Planifiez la personnalisation et l'intégration de votre plate-forme de gestion du cloud computing pour réussir dans votre environnement.

EGILIA a obtenu
4.9 / 5 sur
11 avis avec Avis-vérifiés.com

EGILIA https://www.egilia.com/images/egilia-v3/home/logo-egilia.png 22 rue du General Foy, 75008 PARIS +33 800 800 900 De 295€ à 15455€